Wild Tunisia : Quatre startups tunisiennes certifiées

Wild Tunisia : Quatre startups tunisiennes certifiées

Wild Tunisia : Quatre startups tunisiennes certifiées
Quatre startups dans le gouvernorat de Jendouba ont obtenu aujourd’hui, vendredi 5 novembre 2021, la certification du label "Wild Tunisia", visant à protéger et à mettre en valeur les produits et les services issus des parcs et des sites naturels.

Wafa Ben Hamida, experte en labellisation a précisé qu'il s’agit de :

  • L’entreprise "Agromatica", spécialisée dans la production du miel de la forêt, à Fernana,
  • La société "Tunaroma" à Jendouba,
  • La société "Novaroma " à Ain Drahem, pour l’extraction des huiles essentielles,
  • La société " Dar El Ain ", qui organise des randonnées, au niveau du circuit intégré de Melloula, à Tabarka.

Cet écolabel, qui respecte les principes de l’environnement, de l’équité, de la durabilité et de la confiance, est le fruit du projet " Wild Tunisia ", lancé en 2018, à l’initiative du Fonds mondial pour la nature pour l’Afrique du Nord (WWF NA).

Clôturé ce vendredi, ce projet a été financé à hauteur de 180 000 d’euros par la fondation suisse Drosos. Son objectif est d'améliorer la gestion des aires protégées et des sites naturels à haute valeur écologique, à travers l’amélioration des conditions socio-économiques des opérateurs.

Ainsi, le label "Wild Tunisia" permettra de différencier les produits et services issus des aires protégées, de leurs alentours et des zones à haute valeur écologique.

Il s’agit de deux types de labels " WT Vert ", pour les produits et les services issus des aires protégées (Parc national -Zone Ramsar-Réserve Naturelle), et " WT Orange ", pour les produits et les services issus des alentours des aires protégées et des zones à haute valeur écologique.

Les entreprises qui veulent obtenir ce label, doivent être implantées aux alentours de ces aires protégées. Leurs promoteurs doivent avoir des compétences personnelles et professionnelles, leur permettant de respecter les principes du label.

Ce label exclut toute activité liée au commerce des animaux sauvages (capture, exposition...), et au commerce des substances ou produits nuisant à l’environnement. Il exclut également, toute personne ou organisme ayant commis une infraction environnementale et ce, même si un procès-verbal de conciliation a été établi, pendant les trois dernières années précédant la demande de labellisation.

Sami Dhouib, coordinateur du programme Paysage et changement climatique au WWF pour l’Afrique du Nord, a indiqué que ce projet fait suite aux résultats et aux recommandations du projet Green Jobs mis en œuvre par le WWF de l’Afrique du Nord (2013-2018), qui a permis de créer 13 startups vertes.

Il a rappelé que les objectifs spécifiques du projet " Wild Tunisia " concernent le renforcement des capacités des porteurs de projets et des partenaires pour la mise en place du label et l’amélioration des outils de gestion des aires protégées et des sites naturels à haute valeur écologique, par l’intégration du principe de la certification et de la labellisation des produits et services.