ONAGRI : Augmentation remarquable des prix mondiaux des céréales

ONAGRI : Augmentation remarquable du cours des céréales

ONAGRI : Augmentation remarquable du cours des céréales
Selon le rapport sur l'Evolution des prix mondiaux des céréales durant octobre 2021 publié aujourd’hui, vendredi 5 novembre 2021, par l’Observatoire national de l'Agriculture (ONAGRI), le cours du blé tendre, du blé dur et de l’orge aaugmenté respectivement de 27%, 113% et 33% en octobre 2021, par rapport au même mois de l’année dernière.

Le marché mondial des céréales dépend en effet, selon l'ONAGRI, des aléas climatiques dans les pays producteurs mais aussi de l'évolution des prix des hydrocarbures.

L'ONAGRI a précisé que les moyennes des prix des céréales pour le mois d'octobre 2021, ont été compris entre 993,07 dinars/tonne, 886,53 dinars/tonne pour le blé tendre, entre 1754,67 dinars/tonne et 1514,35 dinars/tonne pour le blé dur et entre 825,86 dinars/tonne et 771,45 dinars/tonne pour l'orge.

Les données du Conseil international des céréales (CIC) rapportées par l'ONAGRI, indiquant qu'en octobre 2021, les prévisions de production mondiale du blé tendre de l'ordre de 781 millions de tonnes en 2021/22, soit une augmentation de 14 millions de tonnes par rapport aux estimations de production en 2020/21.

Quant à la consommation mondiale, on s'attend à ce qu'elle augmente en 2021/22 de 13 millions de tonnes par rapport à 2020/21, pour s'établir aux alentours de 783 millions de tonnes.

Pour le blé dur, les prévisions de production mondiale se sont établies à 32,14 millions de tonnes en 2021/22, soit une baisse de près de 2 millions de tonnes par rapport aux estimations de production en 2020/21.

Quant à la consommation mondiale, une légère diminution est attendue en 2021/22 pour atteindre 31,08 millions de tonnes.

Vers la fin du mois d'octobre, les prix du blé ont augmenté rapidement sous l'impulsion d'une reprise d'activité chez les acheteurs.

L'offre canadienne est en outre, totalement hors-marché après une récolte 2021 relativement faible. Les chargements dans les ports canadiens ont d'ailleurs confirmé leur ralentissement au cours de la dernière quinzaine d'octobre, une activité portuaire très faible jamais enregistrée depuis 2018.

S'agissant de l'orge, les prévisions de production mondiale de l'orge, en octobre 2021, étaient de l'ordre de 146.58 millions de tonnes en 2021/22, alors que l'estimation de la production durant 2020/21 était de 159,2 millions de tonnes. Quant à la consommation mondiale pour l'alimentation animale, une baisse est prévue en 2021/22 pour atteindre 104,57 millions de tonnes.