Marouane Abbasi : Un accord de prêt de 4 milliards de dinars sera signé avec le FMi et des pourparlers avancés avec l'Arabie saoudite

Marouane Abbasi : Un accord de prêt de 4 milliards de dinars sera signé avec le FMi et des pourparlers avancés avec l'Arabie saoudite

Marouane Abbasi : Un accord de prêt de 4 milliards de dinars sera signé avec le FMi  et des pourparlers avancés avec l'Arabie saoudite
Le gouverneur de la Banque centrale, Marouane Abbasi, a confirmé aujourd'hui, dimanche 18 septembre 2022, que la Tunisie s'attend à parvenir à un accord avec le Fonds monétaire international (FMI) dans les prochaines semaines sur un prêt de deux à quatre milliards de dollars sur trois ans. Ce prêt est le plus important de l'histoire de la Tunisie depuis l'accord conclu entre le Fonds et le gouvernement de Youssef Chahed, qui s'élevait à 2,9 milliards de dollars, dont le pays n'a reçu qu'environ la moitié après la suspension de l'accord en raison du non-respect par le gouvernement de ses obligations d'activer les réformes économiques.

Selon Reuters, Abbasi a souligné en marge de sa visite à Djeddah, en Arabie saoudite, que la valeur du prêt est toujours en cours de négociation, estimant qu'il se situera entre deux milliards et quatre milliards de dollars, et exprimant son espoir qu'un accord sera conclu dans les prochaines semaines.

Concernant l'accord signé entre le gouvernement et l'Union générale tunisienne du travail (UGTT),  Abbasi a déclaré : "L'accord d'augmentation des salaires dans le secteur public et la fonction publique est une étape importante pour les négociations avec le FMI". Il a expliqué  que "l'accord nous donnera une vision claire de la masse des salaires, qui devrait diminuer dans les années à venir".

Le gouverneur a souligné que l'accord potentiel avec le Fonds monétaire international ouvrira les portes à des financements bilatéraux, notamment avec le Japon et les pays du Golfe. "Nous avons des discussions avancées avec l'Arabie saoudite", a-t-il ajouté.

Il est prévu que l'Arabie saoudite accorde à la Tunisie un prêt d'un milliard de dollars, sous réserve de l'activation de sa promesse d'obtenir un accord avec le Fonds monétaire international.

Il est à noter qu'Akihiko Tanaka, chef de l'Agence japonaise de coopération internationale (JICA), a révélé dans un communiqué le 29 août que son pays étudiera la possibilité d'apporter une aide financière à la Tunisie une fois qu'elle aura conclu un accord de financement avec le Fonds monétaire international.

Selon l'agence TAP, M. Tanaka a déclaré que l'accord de la Tunisie avec le Fonds monétaire international servira de base aux discussions avec les institutions financières, dont la JICA.