Les recettes touristiques comptabilisées ne répondent pas aux standards de l’OMT

Les recettes touristiques comptabilisées en devises, sous-estimées

Les recettes touristiques comptabilisées en devises, sous-estimées

Les revenus touristiques comptabilisés en devises par l’Office national du tourisme tunisien (ONTT), tiennent compte uniquement des dépenses des touristes européens et ne répondent pas aux standards de l’Organisation mondiale du tourisme (OMT) en matière de calcul des recettes, a indiqué le président de la Fédération tunisienne de l'hôtellerie (FTH) Khaled Fakhfakh.


‘’Ces revenus, estimés à seulement 4 milliards de dinars en 2018, devraient être près de 7,2 milliards de dinars, si nous comptabilisons les revenus de la clientèle algérienne, libyenne et tunisienne résidente à l’étranger’’, a indiqué le responsable.

Intervenant lors d’un point de presse tenu, mercredi 6 février 2019, à Tunis, Fakhfakh a ajouté que la FTH a estimé les revenus non comptabilisés en devises à 3,1 milliards de dinars. ‘’Les chiffres publiés par l’ONTT excluent les recettes payées en dinar, les dépenses des tunisiens résidents à l’étranger (actuellement comptabilisés en revenus du travail), les revenus du tourisme médical, les revenus du transport aérien et maritime ainsi que les revenus de l’artisanat’’.

Ces éléments, a-t-il encore fait savoir, sont les standards appelés ‘’compte satellite du tourisme’’ (CST), recommandés par l’OMT, depuis l’an 2000, pour calculer les recettes touristiques en devises.

L’objectif de ces CST est de mesurer le poids réel du tourisme dans l’économie tunisienne, affirme le responsable, précisant à cet égard qu’une étude réalisée en 2014 et non encore publiée par l’ONTT, établit le poids du tourisme dans le PIB à 13%, voire à 17% si on y ajoute les revenus des tunisiens résidents à l’étranger.

Pour Mouna Ben Halima, secrétaire général adjointe de la FTH, les chiffres publiés sur le secteur touristique occultent une grande partie, soit 50%, des recettes calculées par la FTH.