Le pétrole en chute libre…

Le pétrole…en decrescendo…

Le pétrole…en decrescendo…

Déstabilisés par une forte chute mensuelle, les cours du pétrole new-yorkais et londonien ont clôturé, mercredi 31 octobre 2018, le mois d'octobre sur une baisse, alors que les stocks américains de brut ont augmenté, lors des six dernières semaines de près de 32 millions de barils.


En effet, les chiffres sont inquiétants. Le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en décembre, dont c'est le dernier jour de cotation, a clôturé à 75,47 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse considérable de 44 cents par rapport à la clôture de mardi.

Le Brent comme le WTI sont tombés à leurs plus bas en près de deux mois et demi et ont affiché une baisse mensuelle respective de 8,7% et 11,1%, le plus fort recul sur un mois depuis juillet 2016.

’’Le président américain, Donald Trump, a affirmé lundi qu'il croyait qu'un accord pourrait être conclu avec la Chine, mais a prévenu que des taxes de plusieurs milliards de dollars étaient prêtes’’, a indiqué Sukrit Vijayakar, analyste chez Trifecta Consultants.

Les marchés sont de plus en plus volatils. Cela dit, les tensions commerciales pourraient peser sur la demande alors que l'offre mondiale reste élevée, malgré le rétablissement des sanctions américaines contre l'Iran, applicable à partir de début novembre.