Le déficit énergétique s'est aggravé de plus d'un milliard de dinars fin avril écoulé

Le déficit énergétique s'est aggravé de plus d'un milliard de dinars fin avril écoulé

Le déficit énergétique s'est aggravé de plus d'un milliard de dinars fin avril écoulé
Selon le rapport mensuel sur la situation énergétique pour le mois d'avril 2022 émis par l'Observatoire National de l'Energie et des Mines, qui a été publié en fin de semaine dernière, les ressources énergétiques primaires s'élevaient à 1,6 million de tonnes équivalent pétrole, fin avril 2022, enregistrant une baisse marquée par rapport à la même période de l'année précédente de 10 %. Cette diminution est principalement due à la baisse de la production nationale de pétrole brut.

Les ressources énergétiques primaires sont encore dominées par la production nationale de pétrole et de gaz, qui représentent toutes deux 76 % de toutes les ressources énergétiques primaires. Alors que la part de l'électricité renouvelable (production STEG uniquement) reste modeste et ne représente que 1% des ressources primaires.