La demande carburants, à 4590 Ktep, à fin décembre 2017

Hausse de la demande nationale de produits pétroliers de 6% à fin 2017

Hausse de la demande nationale de produits pétroliers de 6% à fin 2017

La demande nationale de produits pétroliers a enregistré une hausse de 6% à fin décembre 2017, par rapport à 2016, pour se situer au niveau de 4590 kilotep (Ktep), c'est ce qui ressort du rapport mensuel de la conjoncture économique, publié, récemment, par le ministère de l'Energie, des mines et des énergies renouvelables.


Selon le document, cette augmentation est due principalement à l'évolution de la consommation de carburants routiers de 8%, en 2017, par rapport à 2016, pour représenter 61% de la consommation totale des produits pétroliers.

En fait, la consommation du gasoil ordinaire a augmenté de 6%, celle d'essence sans plomb de 11% et de gasoil sans soufre de 11%.

Il est à noter que le gasoil ordinaire couvre 64% de la demande totale des carburants routiers et participe à hauteur de 39% à la demande totale de produits pétroliers et 19% de la demande totale d'énergie primaire en 2017.

Par ailleurs, la consommation de GPL a augmenté de 6% entre 2016 et 2017, suite à la vague de froid de janvier et décembre 2017. En contre partie, à la consommation de coke pétrole a diminué de 3% durant la même période.

Hausse de la demande du gaz naturel de 5%, entre 2016 et 2017

Par ailleurs, la consommation de jet aviation continue à enregistrer une évolution positive, dans l'ensemble, synonyme d'une reprise progressive du secteur touristique après les deux attentats de 2015.

Pour ce qui est du gaz naturel, la demande totale a augmenté de 5% entre 2016 et 2017, se situant à 4912 ktep, suite à la hausse de la demande aussi bien pour la production électrique que pour la consommation finale.

Le secteur de la production électrique reste, de loin, le plus grand consommateur de gaz naturel (72% de la demande totale en 2017). La production électrique est, en effet, basée sur le gaz naturel à plus de 97%.

Pour les usagers finaux, hors production électrique, la demande de gaz naturel a connu une hausse de 10% pour se situer à 1354 ktep suite à la hausse importante de la demande aussi bien des clients moyenne et basse pression (8%) que des clients haute pression (18%).

Quant à la consommation spécifique globale des moyens de production électrique (STEG +IPP), elle a enregistré une amélioration de 3,2% entre 2016 et 2017 pour passer de 218 tep/GWh à 211 tep/GWh.

En effet, la production d'électricité à partir du gaz naturel a augmenté de 5% alors que la demande en gaz naturel du secteur électrique n'a augmenté que de 3%, ce qui est expliqué par l'amélioration des performances des moyens de production électrique conséquence de l'optimisation de l'exploitation du parc électrique.