Habib Ammar : « La priorité est d’œuvrer sur le court terme afin de protéger le secteur du tourisme de l’effondrement »

Habib Ammar : « La priorité est d’œuvrer sur le court terme afin de protéger le secteur du tourisme de l’effondrement »

Habib Ammar : « La priorité est d’œuvrer sur le court terme afin de protéger le secteur du tourisme de l’effondrement »
Intervenant, lors d’une conférence sur le tourisme à l’ère du new normal : « transformation ou disruption » tenue aujourd’hui, mercredi 25 novembre 2020, à l’occasion de la 4éme édition de « Tunisia Hospitality Symposium », le ministre du tourisme et de l’artisanat, Habib Ammar a affirmé « Actuellement, notre priorité est d’œuvrer sur le court terme afin de protéger le secteur du tourisme de l’effondrement et de préserver un nombre maximum d’entreprises touristiques ».

Le ministre a rappelé que ce secteur qui constitue un pilier de l’économie nationale et une vitrine du pays, a subi des dégâts énormes en raison de la propagation de l’épidémie.

Habib Ammar a également annoncé que le nombre d’entrées touristiques ont baissé, jusqu’au 10 nombre 2020, de 78%. Les recettes touristiques et le nombre des nuitées touristiques ont également, chutée respectivement de 62% et 80%, a-t-il encore souligné.

Le ministre a, également, indiqué que le secteur du tourisme a été impacté après la première vague de l’épidémie, enregistrant une baisse des recettes, au cours de la haute saison (de juillet à septembre 2020), de 71%. De même, le nombre des entrées touristiques et des nuitées ont régressé respectivement, au cours de cette même période, de 88% et 83%.

" Le secteur du tourisme peut reprendre son activité à partir de l’été 2021 si les vaccins anti-covid arrivent durant le premier trimestre 2021, a affirmé Ammar, rappelant toutefois que l’organisation mondial du tourisme (OMT) prévoit une reprise de l’activité touristique dans 2 à 4 années. Il a fait savoir que le gouvernement tunisien a pris, récemment, des mesures pour préserver le secteur du tourisme.

Le ministre a en outre, avancé que le tourisme intérieur sera la priorité au cours de la prochaine période, ajoutant qu’au niveau structurel, le tourisme balnéaire sera mis à niveau pour diversifier les produits touristiques et améliorer l’attractivité de la Tunisie.

De son coté, la présidente de la Fédération Tunisienne de l'Hôtellerie (FTH) Dorra Miled, a avancé que l’hôtellerie, qui est le secteur le moins protégé de l’économie tunisienne, a été touché de plein fouet par la pandémie du covid-19 avec une baisse 85% du nombre de touristes européens, à fin octobre 2020 et une régression de 80% de nombre de nuitées touristiques. Elle a appelé à la concrétisation des mesures décidées récemment par le gouvernement au profit de secteur du tourisme.