Enda Tamweel première institution de microfinance en Tunisie et dans le monde arabe à obtenir la certification MSI 2000

Enda Tamweel première institution de microfinance en Tunisie et dans le monde arabe à obtenir la certification MSI 2000

Enda Tamweel première institution de microfinance en Tunisie et dans le monde arabe à obtenir la certification MSI 2000
Enda Tamweel vient de recevoir la certification MSI 20000, relative à la qualité de la situation financière des entreprises, ce qui fait d’elle la première institution de microfinance en Tunisie et dans le monde arabe à obtenir cette certification.

La certification financière des entreprises et des institutions MSI 20000 pour Market Standard Indicator-Indice 20000 est la norme internationale de la qualité financière.

Elle se présente comme un indice de qualité financière, mis à la disposition des opérateurs de marché et acteurs économiques et financiers (actionnaires, investisseurs, créanciers, partenaires, clients, fournisseurs, ...) en quête de repères financiers fiables et indépendants.

L’évaluation MSI 20000 s’articule autour de deux axes principaux : la solidité et la performance financière.

L’approche MSI repose sur un diagnostic financier complet, justifié et argumenté, pouvant conduire à la certification en cas de conformité, d'après le communiqué.

 La cérémonie de remise du certificat a eu lieu, au siège d’Enda Tamweel en présence notamment du président du conseil d’administration de l'insitution, Slaheddine Ladjimi, son directeur général, Mohamed Zmandar, d’un représentant de DEKRA et d’un chargé de communication MSI France.

Créée par l'organisation non-gouvernementale internationale, Enda interarabe, pionnière du secteur de la microfinance en Tunisie, Enda Tamweel opère à travers un réseau de 103 agences et 5 guichets mobiles desservant principalement les régions isolées.

Elle emploie près de 2 000 personnes, dont 70% sont diplômés de l'enseignement supérieur. Elle a pour mission de contribuer au développement économique du pays en assurant l’inclusion financière des populations vulnérables, privilégiant les femmes, les jeunes et les populations rurales.