Une partie du patrimoine national tunisien vendu aux enchères à Paris

Une partie du patrimoine national tunisien vendu aux enchères à Paris

Une partie du patrimoine national tunisien vendu aux enchères à Paris
L’Institut national du patrimoine (INP) a indiqué, dans un communiqué rendu public lundi 1er juin, que le 11 juin, 114 pièces archéologiques seront mises en vente aux enchères à l’Hôtel Drouot de Paris, première place d’enchères en France. Ces pièces mises en vente sont, selon cette même source, la propriété privée de Ahmed Jallouli décédé en 2011, et n’appartiennent à aucun musée ni dépôt national.

L’INP a indiqué qu’une coordination est en cours entre la direction de l’INP et l’ambassadeur représentant permanent de la Tunisie auprès de l’UNESCO en vue d’empêcher la vente aux enchères de ces pièces.


“l’Etat tunisien pourra opter pour la voie diplomatique en vue d’acheter les pièces en question » au cas ou cette option n’aboutisse pas. L’INP indique par ailleurs qu’il se réserve le droit d’engager les procédures judiciaires. 


« La date à laquelle les pièces en question avaient quitté le territoire tunisien reste néanmoins inconnue sachant que le ministre de la Culture n’avait émis aucune autorisation à ce sujet », selon la même source.