Une cinéaste noire au sommet du box-office américain pour la première fois

Une cinéaste noire au sommet du box-office américain pour la première fois

Une cinéaste noire au sommet du box-office américain pour la première fois
Sorti le 27 août aux États-Unis, le remake de « Candyman » réalisée par Nia DaCosta a engrangé 22 millions de dollars le premier week-end de sa sortie sur le territoire américain, gagnant ainsi la première place du box-office.

Nia DaCosta devient ainsi la première cinéaste noire à détenir un tel record, détrônant même le succès de la version originale sortie au cinéma en 1992, qui avait empoché un peu plus de 5 millions de dollars.

Produit par Jordan Peele, ce film ressuscite le mythe de Candyman, le fameux tueur en série qui apparait lorsque son nom est invoqué cinq fois devant un miroir. Dans ce remake, qui se déroule à Chicago, la réalisatrice imagine un peintre en panne d’inspiration qui reprend du service lorsqu’on lui conte l’histoire sordide de Candyman.

Derrière cette histoire cauchemardesque se cache un film engagé qui raconte également le sexisme, les violences policières et le racisme auxquels la réalisatrice a été confrontée.