Sauvegarde du patrimoine national des archives cinématographiques

Sauvegarde du patrimoine national des archives cinématographiques

Sauvegarde du patrimoine national des archives cinématographiques
Selon un communiqué du ministère des Affaires Culturelles, un nouveau comité de sauvetage impliquant les organismes concernés sera créé. Cette décision a été prise lors d'une réunion tenue, hier mardi 07 juillet au siège du ministère à la Kasbah, ayant pour thème "La nécessité de sauver le patrimoine national des archives cinématographiques".

La réunion a eu lieu en présence de la ministre des Affaires Culturelles, Chiraz Laatiri et des responsables des organismes concernés, la Directrice générale de la BNT, Raja Ben Slama, le Directeur général du Département des arts scéniques et des arts audiovisuels au ministère, Samir Zgaya et le Directeur général du Centre du cinéma et de l'image, Slim Dargachi.

Le transfert des archives du cinéma tunisien des laboratoires de Gammarth se poursuivra dès le début de l'année 2021, vers le siège de la Bibliothèque nationale de Tunisie (BNT) en vue d'entamer leur inventaire et numérisation. Cette démarche s'inscrit dans le cadre d'un grand projet visant à préserver ces archives, leur numérisation et leur archivage.

La BNT abrite un espace aménagé et consacré à la conservation du film, en vertu d'un protocole de partenariat entre la BNT et le CNCI, signé en novembre 2017.

Les archives audiovisuelles à Gammarth, propriété de l'Etat, sont sous la tutelle du ministère des Affaires Culturelles.

Après l'acquisition des laboratoires de Gammarth en 2003, ces archives ont été provisoirement placées sous la responsabilité de la Société Quinta Communications de Tarek Ben Ammar.

L'existence de ces locaux devait stimuler les producteurs, distributeurs, cinéastes et collectionneurs à accorder leur confiance à la Cinémathèque Tunisienne, en y déposant leurs films avec des garanties protégeant leurs droits.