Les frères Karamazov de Dostoïevski, censuré au Koweït

Le romancier russe Dostoïevski interdit au Koweït

Le romancier russe Dostoïevski interdit au Koweït

Ce n’est pas la première fois, mais l’on peut se poser la question : pourquoi au Koweït, pays du Golfe connu pour être modéré? Le Festival international de littérature du Koweït qui se tient jusqu’au 24 novembre 2018, vient de censurer 948 livres, parmi lesquels le roman du célèbre romancier russe, Fiodor Dostoïevski, ‘’Les Frères Karamazov’’ (1880), un classique enseigné dans plusieurs établissements du monde.


Victor Hugo, Gabriel Marquez et tant d'autres, ont connu le même sort, lors d’éditions précédentes.

Saad al-Anzi, à la tête du Festival international de littérature du Koweït, a indiqué que le ministère de l'Information avait interdit 948 livres, parmi lesquels le roman Les Frères Karamazov (1880) de Dostoïevski. Le dernier roman de l'écrivain questionne la moralité, le libre arbitre et l'existence de Dieu et confrontent différents points de vues et doutes, notamment, sur la foi.

Tous les ouvrages exposés à la 43e édition du festival ont été préalablement examinés par une commission de censure, comme prévu par la législation du pays. Cette commission, qui relève du ministère de l'Information, travaille en vertu de la loi de 2006 sur la presse et les publications, qui prévoit des sanctions à l'encontre des éditeurs de littérature et de presse. Cette loi réprime toute insulte à l'Islam ou à la justice, toute menace à la sécurité nationale, toute incitation au désordre et tout acte immoral.