Le reggae Jamaïque reconnu par l’UNESCO…

Le reggae, patrimoine immatériel de l'UNESCO...

Le reggae, patrimoine immatériel de l'UNESCO...

La musique reggae de Jamaïque a été inscrite, jeudi 29 novembre 2018, sur la liste du patrimoine culturel immatériel de l'Humanité.


D’après l'Unesco, le reggae a contribué à la prise de conscience internationale ‘’sur les questions d'injustice, de résistance, d'amour et d'humanité’’, et sa dimension à la fois ‘’cérébrale, socio-politique, sensuelle et spirituelle’’, grâce à des artistes comme Bob Marley.

Le reggae, dont la candidature était portée par la Jamaïque, a émergé à la fin des années 1960. Style musical issu du ska et du rocksteady. Une musique importée par les nombreux immigrés jamaïcains, après la Seconde Guerre mondiale.

Souvent revendiquée comme la musique des opprimés, le reggae aborde des questions sociales et politiques, la prison et les inégalités.

En 1968, la chanson ‘’Do the Reggay’’ de Toots and the Maytals a été la première à utiliser le nom de reggae (alors orthographié différemment), qui a connu un grand succès mondial grâce à des classiques de Bob Marley et son groupe the Wailers comme ‘’No Woman, No Cry’’’ et ‘’Stir It Up’’.