Le Grand Orgue de la Cathédrale de Tunis fêtera son 100ème anniversaire avec un concert historique

Le Grand Orgue de la Cathédrale de Tunis fêtera son 100ème anniversaire avec un concert historique
D’ici le 28 octobre 2023, date anniversaire du centième anniversaire de son inauguration, jour pour jour, le 23 octobre 1923, le Grand orgue qui se dresse majestueusement sur la Tribune de la Cathédrale de Tunis construite entre 1893 et 1897, le plus beau et le plus puissant de toute l’Afrique, sera prêt pour reprendre souffle et caresser les oreilles en accompagnant les célèbres ” Petits Chanteurs de Monaco ” pour le concert prévu à la Cathédrale le 28 octobre prochain. “Un concert d’exception et une première en Tunisie qui a toujours été le pays d’un seul peuple, d’une seule âme “, a mentionné Ilario Antoniazzi, Archevêque de Tunis. Ne dit-on pas que l’Orgue ” est le plus audacieux, le plus magnifique de tous les instruments créés par le génie humain. Il est un orchestre entier, auquel une main habile peut tout demander, il peut tout exprimer “.

Lors d’une conférence de presse organisée mardi à Salle Saint Cyprien de la Cathédrale de Tunis, les deux protagonistes de cet événement, l’Archevêque de Tunis et Laurent Jost, Directeur artistique de la Fondation Hasdrubal pour la culture et les arts Mohamed Amouri, ont présenté l’idée de ce projet artistique auquel s’associent également la prestigieuse Maîtrise de la Cathédrale de Monaco (fondée en 1904), le Consulat Général de Monaco en Tunisie, l’Ambassade de France et l’Institut Français de Tunisie (IFT) ainsi que d’autres ambassades, chancelleries et Institutions qui soutiennent cet événement historique.

La Tunisie, a-t-il ajouté, est un pays pilote à travers les personnages qui ont fait sa gloire à travers l’histoire, aussi bien Hannibal que Saint Cyprien ou encore Saint Augustin, ce grand penseur et père de l’église de Tunisie, où ce concert donnera encore une fois la preuve qu’avec cet orgue qui ” nous élève et qui nous unit, nous partagerons, dans l’esprit du dialogue que nous vivons, cette unité dans une belle rencontre de joie et de fête “.

Autour du Grand Orgue : Laurent Jost, Pierre Debat, Cyrille Gandillet, la Maitrise de la Cathédrale de Monaco et les célèbres petits ambassadeurs de la principauté

Parlant du concert où le Grand Orgue de la Cathédrale de Tunis sera l’accompagnateur par excellence de la nouvelle génération d’un chœur de 25 garçons (9-17 ans), qui s’est produit dans une quarantaine de pays depuis 1974 (Europe, Asie, Amérique du Nord et du Sud, Afrique), Laurent Jost, violoncelliste de renommée internationale et à qui l’Archevêque de Tunis a confié la réalisation de cet événement, a mentionné que le concert sera rehaussé de la participation de Pierre Debat, Maître de Chapelle de la Cathédrale et du Palais Princier de Monaco et Jean Cyrille Gandillet, organiste titulaire de l’Orgue de Chœur de la Cathédrale de Monaco, accompagnateur de la Maîtrise et des petits ambassadeurs de la Principauté, reconnu sur la scène musicale internationale.

Placé sous le Haut Patronage du Prince Albert II de Monaco, le chœur des enfants, dirigé par Pierre Debat, se produira aux côtés de Laurent Jost et Jean Cyrille Gandillet, pour la première fois de leur histoire en Tunisie. Un vœu jadis exprimé par leur fondateur Prince Rainier III (1923-2005), aujourd’hui exaucé, a avancé Laurent Jost.

Concernant le répertoire associant l’ensemble des “Voix des Petits Chanteurs de Monaco” et les “Voix des adultes de la Maîtrise de la Cathédrale de Monaco”, des oeuvres de Mozart, Mazé, Bach, Vierne, Franck, Carol, seront interprétées au cours de ce concert.

Jean-Cyrille Gandillet interprétera en Soliste au Grand Orgue le célèbre Final de la Sonate N1 Op 42 de l’organiste français Alexandre Guilmant, l’Andante de la Symphonie ” Gothique ” de l’organiste et compositeur français Charles Marie Widor, le ” Carillon de Westminster ” de l’organiste titulaire du grand orgue de la Cathédrale Notre-Dame de Paris Louis Vierne et l’Allegro de la Symphonie N6 de Charles Marie Widor.

Par ailleurs, de talentueux artistes tunisiens seront associés à cet événement dont le violoniste, compositeur et arrangeur Zied Zouari, l’une des figures clés du violon dans le monde arabe et spécialiste du métissage musical.

Avant de débarquer en Tunisie, les petits enfants de Monaco, a fait savoir Jost, seront au mois de juillet prochain pour une 12ème tournée de concerts aux Etats Unis d’Amérique. A cet effet, Laurent Jost et Pierre Debat ont d’ores et déjà décidé de programmer à Tunis des œuvres extraites du répertoire de la prochaine tournée de concerts des Petits Chanteurs de Monaco aux Etats-Unis avec des oeuvres de Bach, Fauré, Haydn, Britten…la programmation finale des œuvres qui seront interprétées pour le concert-événement du 28 octobre prochain sera finalisée d’ici le mois de septembre, a expliqué Jost, et ce, par souci surtout de ne pas heurter la fragilité des voix des enfants.

De la Maison Cavaillé-Coll, sortent les Orgues de la Cathédrale de Tunis…et le charme de ses timbres au fil du temps

En attendant, les travaux d’entretien de l’Orgue qui ont démarré en 2023 dans le cadre des préparatifs de ce concert avec le Facteur réputé Bernard Cogez, restaurateur d’orgues Roubaix, se poursuivent dans l’attente du retour en Tunisie des deux sifflets actuellement en réparation en France, pour être en parfaite capacité pour son jubilé et chanter de nouveau à pleins moments pour ce grand événement de joie, de fête où le profane, le sacré et l’art se croisent à la découverte d’une riche histoire, notamment celle d’un instrument à vent multiforme que les journalistes ont eu le privilège de s’approcher de plus près pour sentir la posture imposante et élégante de ce joyau de la célèbre Maison Mutin-Cavaillé-Coll, commandé en 1921 et inauguré le 28 octobre 1923 à Tunis.

Le grand Orgue de Tunis, formé de trois claviers de 56 notes et un pédalier de 30 marches se compose depuis l’origine de 33 jeux réels et 1853 tuyaux.

Selon les informations fournies dans le dossier de presse soigneusement élaboré, certains jeux dits “de pédale” sont empruntés au sommier du Grand Orgue, d’autres fonctionnent par dédoublements pneumatiques à partir de deux jeux réels, comme sur le Mutin-Cavaillé-Coll (1918) de l’ancienne Cathédrale d’Oran, en Algérie.

Le périodique religieux de Tunisie “La Tunisie Catholique” donne des précisions sur la cérémonie de Bénédiction de l’Orgue le 28 octobre 1923, dans un article consacré à l’inauguration des Orgues de la Cathédrale et de la XIVe année de la Messe des Hommes : “Dimanche dernier 28 octobre eurent lieu d’abord la Bénédiction des Orgues de la Pro-Cathédrale de Tunis par Mgr le Primat et leur inauguration, et aussitôt après, la première conférence de Mgr Pons pour cette quatorzième année. La Bénédiction fut donnée par Monseigneur, avant la Messe, de son Trône Pontifical, et à peine fut elle terminée que l’Organiste, Monsieur Righo, fit entendre une entrée majestueuse. On peut ainsi apprécier tout de suite la puissance des nouveaux orgues et la beauté du son “.

Un instrument qui fait de l’acoustique Cathédrale un lieu prisé des Artistes Lyriques du monde

C’est de la Maison Cavaillé-Coll que sortent les Orgues de la Cathédrale de Tunis. Les Orgues que nous possédions auparavant étaient les Orgues d’accompagnement de Versailles. Un premier relevage fut réalisé en 1947 par le Facteur Renevier de Casablanca. Léonce de Saint-Martin, Organiste de Notre-Dame de Paris, qui joua cet instrument lors d’une tournée de concerts en Tunisie du 10 au 14 décembre 1952, le considérait comme l’un des plus beaux d’Afrique. L’organiste et compositeur français Maurice Duruflé et son épouse Marie-Madeleine se produisirent également en concert sur cet Orgue le 9 décembre 1954 dans des oeuvres de Bach, Buxtehude, Haendel, Couperin, Franck, Widor, Vierne, Dupré et Duruflé.

En mars 1954, une restauration de l’Orgue fut réalisée par la maison Merklin et Kühn de Lyon qui remplaça notamment 3000 écrous de cuir et plus de 300 soupapes.

Le buffet se compose de quatre plate-faces ornées de tuyaux de métal et encadrées de deux tourelles latérales comportant – fait rare – des tuyaux de bois. Sur la console indépendante, deux tirants supplémentaires “tacet” sont ajoutés au niveau des gradins de jeux correspondant au récit et au pédalier. La transmission est mécanique, tant pour le tirage des jeux que pour la traction des notes, avec machine Barker pour le Grand Orgue et les sommiers sont en chêne.

La composition détaillée relevée par le spécialiste des orgues Marc Boulagnon en 1992, n’a guère changé depuis l’origine laissant parler entre autres d’un Grand Orgue (56 notes) etc.

Dans le cadre des travaux de rénovation de la Cathédrale, l’instrument qui connait des travaux d’entretien annuel pour faire face à l’impact des changements climatiques et garder ainsi ses capacités sonores en vie, a bénéficié d’une nouvelle restauration menée en 1994-1995 par l’entreprise de facteur d’orgues Laval Thivolle et dont le couronnement fut le concert d’inauguration donné par l’organiste français Louis Robilliard les 15 et 16 novembre 1995.

Enfin, l’Orgue installé par le célèbre Facteur Parisien Mutin-Cavaillé-Coll et récemment restauré, fait encore aujourd’hui de l’acoustique Cathédrale de Tunis un lieu prisé des Artistes Lyriques du monde entier.

L’Orgue est régulièrement joué durant des concerts, en tant que Soliste ou accompagnateur de chœurs et c’est le Facteur réputé Bernard Cogez, restaurateur d’orgues Roubaix, qui en assure l’entretien et la restauration entamée en 2023 avec le soutien de la Fondation Hasdrubal pour la Culture et les Arts Mohamed Amouri qui vient de mettre en place au mois de mai 2023 un nouveau partenariat international avec le Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris. Une initiative qui vient s’ajouter aux Conventions internationales de partage d’excellence unissant la Fondation Hasdrubal et de prestigieuses Institutions Musicales classées parmi les meilleures au monde.