Final Cut in Venice 2021 : « Under The Fig Trees » d’Erige Sehiri parmi six films sélectionnés

Final Cut in Venice 2021 : « Under The Fig Trees » d’Erige Sehiri parmi six films sélectionnés

Final Cut in Venice 2021 : « Under The Fig Trees » d’Erige Sehiri parmi six films sélectionnés
« Under The Fig Trees » une fiction réalisée par la franco-tunisienne Erige Sehiri est parmi 6 films en cours de réalisation sélectionnés à la 9ème édition de Final Cut in Venice, un projet organisé dans le cadre du Festival international du film de Venise.

Depuis 2013, Final Cut in Venice offre une aide à des films de tous les pays africains ainsi que de pays arabes (Irak, Jordanie, Liban, Palestine et Syrie). La Tunisie est un pays qui appartient à la fois au Continent africain et au Monde arabe.

Les films sélectionnés seront présentés à Final Cut in Venice, un atelier de trois jours (5-7 septembre 2021) qui aura lieu pendant le 78e Festival International du Film de Venise prévu du 1er au 11 septembre.

Les films sélectionnés dont 3 fictions et 3 documentaires, sont des coproductions entre plusieurs pays.

" Under the Fig Trees " est une coproduction entre la Tunisie, le Qatar, la Suisse et la France. Cette fiction est le second long-métrage de la réalisatrice après son documentaire " La Voie Normale " (2018) et un court-métrage " Facebook de mon père " (2012).

" Mami Wata " de C.J ‘Fiery' Obasi (Nigéria, France) et "Jardin Suspendus " d'Ahmed Yassin Al Daradji (Irak, palestine, Royaume-Uni) sont les deux autres fictions sélectionnées à Final Cut in Venice.

Dans le genre documentaire figurent " La Mère de tous les Mensonges " de Asmae El Moudir (Maroc, Allemagne, Qatar), " Nous, étudiants ! " de Rafik Fariala (république centrafricaine, France, république démocratique du Congo, Italie) et " Les nuits sentent encre la poudre de Inadelso Cossa (Mozambique, Allemagne, France, Norvège, Pays Bas, Portugal).

Les films en phase de production sont présentés à des professionnels dans le cadre de l'atelier Final Cut in Venice qui facilite la post-production et leur accès au marché du film.

Plusieurs prix sont offerts aux films sélectionnés dont le prix de la Biennale (5000 euros) attribué pour la 5ème année consécutive au meilleur film en post production.

A partir de cette année, deux nouveaux prix seront décernés par l'Organisation internationale de la Francophonie (OIF) et OTICONS qui offre une aide de 12000 euros au meilleur projet pour la création de la partition originale.