Festival du Film anti-corruption: des films inédits

Anti-Corruption: Investigation et films internationaux Inédits

Anti-Corruption: Investigation et films internationaux Inédits

La cité de la Culture à Tunis, abrite, du 29 octobre au 1er novembre 2018, la première édition du Festival International du Film anti-corruption.


Organisé par l’INLUCC, en partenariat avec l’Agence Coréenne de Coopération Internationale (KOICA), avec le soutien du Ministère de la Culture et le centre National du cinéma et de l’image (CNCI), la manifestation propose une sélection de 20 courts métrages, de sept reportages d’investigations ainsi qu’un ‘’pitch de scénario’’, pour un prix du meilleur scénario.

Le public découvrira 20 courts métrages, de plusieurs pays, dont la Tunisie, l’Afrique du Sud, la France, la Russie, la Jordanie, le Liban, la Roumanie, la Grande Bretagne, la Turquie, le Brésil, l’Egypte et la Macédoine.

Questions d’actualité politique, économique et sociale

Dans la section courts métrage, le comité du RIFAC a sélectionné pour cette compétition des courts traitant de sujets divers relatifs à la lutte contre la corruption, allant de la liberté dans l’Afrique du Sud après l’apartheid, en passant par la vie dans les camps des réfugiés, de l’abus de pouvoir des gouvernements ; des problèmes écologiques ; du problème de l’eau potable ; le trafic d’organes ; les gouvernements corrompus ; la désensibilisation du grand public au problème des réfugiés en Europe…

- Ko Ga Cherenyane, du réalisateur, Keith Ngulube (Afrique du Sud)

- 100 Years of Freeze, d’Assaf Al Rousan (Joranie) ;

- Entre chiens et loups, de Basile vigne (France) ;

- The -Tooth (La dent), de Sofya Badalova (Fédération Russe) ;

- Ana hout, du réalisateur tunisien, Haythem Meghirbi ;

- Foreboding de Lynn Tawile (Liban) ;

- File Order 13, du roumain, Andrei Boar

Les courts retenus pour la compétition 20 courts métrages, sept reportages d’investigation, des scénarios, et des Films internationaux Inédits

Des Longs métrages Internationaux « INEDITS »

Au-delà des compétitions programmées, au cours du festival, des projections et des débats, le Festival propose également la projection de longs métrages d’envergure internationale, inédits :

‘’L’Homme Intègre’’ réalisé par l’Iranien Mohammad Rasoulof, (Prix Un Certain Regard lors de la 70ème édition du Festival de Cannes), ouvrira le bal des longs métrages inédits, au cours de la soirée d’ouverture des RIFAC, le 29 Octobre 2018, à 18h30, à la cité de la culture.

La seconde journée (30 octobre 2018) démarrera à 10h du matin, avec au programme les pitch scénario. Suivra à 14h la projection des courts métrages. A 16h, le public aura droit à la projection des reportages d’investigation.

Quant à la soirée, elle sera dédiée à la projection du film égyptien, ‘’Le Caire Confidentiel’’, (The Nile Hilton Incident), de Tarik Saleh.