Un Tunisien sur trois meurt de maladie cardio-vasculaire

Un Tunisien sur trois meurt de maladie cardio-vasculaire

Un tunisien sur trois meut de maladie cardio-vasculaire, selon le président de la Société Tunisienne de cardiologie et de chirurgie cardio-vasculaire (STCCCV), Pr Faouzi Addad.

Cet état de fait est du essentiellement à la forte consommation de sel, a-t-il expliqué dimanche à Mahdia, précisant que le Tunisien consomme environ 14 grammes de sel quotidiennement, soit le plus fort taux en Afrique.

Dans une déclaration de presse en marge du congrès de la société organisé à Mahdia les 18 et 19 mars, Adda a indiqué que ‘’a consommation moyenne de sel ne doit pas dépasser les 6 grammes par jour ‘’ ajoutant que ‘’Le pain couvre 20% de l'apport quotidien en sel’’..
"La Société contribuera, en partenariat avec une entreprise industrielle, à la commercialisation d'un pain répondant aux normes de la santé, qui sera disponible dans les grandes surfaces dans 19 gouvernorats", évoquant, à cet effet, la collaboration de la société avec les ministères de la santé et du commerce pour sensibiliser et inciter les propriétaires des boulangeries (environ 3000 boulangeries en Tunisie) à réduire la quantité de sel dans le pain.

Selon ce spécialiste, l'augmentation de l'incidence des maladies-cardiovasculaires en Tunisie est due au vieillissement de la population et à la hausse du nombre des fumeurs (un tiers de la population), ajoutant qu'une personne sur trois souffre de l'hypertension artérielle.