Un ancien conseiller de Trump prête à Ennahdha d’œuvrer contre l’initiative pour l’égalité successorale (photo)

Un ancien conseiller de Trump prête à Ennahdha d’œuvrer contre l’initiative pour l’égalité successorale (photo)

L’ancien conseiller à la politique étrangère et à la lutte anti-terroriste de la campagne électorale du candidat Donald Trump et actuel conseiller du Congrès américain Walid Phares, a estimé que le mouvement Ennahdha reste liée aux Frères musulmans et s’emploie à organiser une opposition nationale à l’initiative du président de la République Béji Caïd Essebsi en faveur de l’égalité successorale et du caractère civil de l’Etat.

‘’Le mouvement Ennahdha qui est lié aux Frères musulmans considère comme dirigée contre les musulmans l’initiative annoncée par Béji Caïd Essebsi’’, a ajouté Walid Phares dans un statut sur sa page Facebook.

Le président du Conseil de la Choura du mouvement Ennahdha avait déclaré, lundi 14 août, que la Tunisie est un Etat civil mais ‘’un Etat respectueux de son peuple’’, estimant que la proposition du président de la République relative à l’égalité en héritage était ‘’une interprétation de la Constitution’’. Il a également indiqué que ‘’le mouvement Ennahdha ‘’ne votera quelque texte que ce soit qui s’avèrerait contraire à la Constitution et aux préceptes constants de l’islam’’.

Ces propos ont été confirmés le lendemain par le porte-parole d’Ennahdha Imed Khmiri pour qui le mouvement ne votera jamais un texte de loi contraire à la Constitution ou ‘’qui pourterait atteinte à l’identité ou à la sensibilité religieuse du peuple tunisien’’.