Stephen Hawking, le spécialiste des trous noirs, n’est plus (Photos)

Stephen Hawking, le spécialiste des trous noirs, n’est plus (Photos)

C’était un génie comme il n’y en avait pas deux. C’était aussi, un esprit brillant dans un corps malade. Stephen Hawking, le célèbre scientifique britannique vient de mourir, dans la soirée du mardi 13 mars 2018, à l’âge de 76 ans.

Stephen Hawking né à Oxford le 8 janvier 1942, a poursuivi des études de physique avant d’opter pour des recherches plus avancées en astronomie, à Cambridge.

C’est à l’âge de 21 ans que Hawking il apprend qu’il souffre d’une maladie dégénérative paralysante, la sclérose latérale amyotrophique (SLA) ou maladie de Charcot. Il en parlait, d’ailleurs souvent : Les médecins lui ont donné deux ans à vivre. Grâce à une volonté inébranlable et malgré l’évolution galopant d’une maladie incurable, Stephen Hawking, a vu tour à tour, son corps le lâcher, jusqu’à ce qu’il soit complètement paralysé et perde l’usage de la parole.

Le corps lâche, mais l’esprit reste vif

Paralysé, ne se déplaçant qu’en fauteuil roulant, Hawking poursuit ses recherches et ses objectifs sont clairs : Comprendre complètement l’Univers, pourquoi il est comme il est et pourquoi il existe. Son désir de percer les secrets de l’univers le mène à la recherche des trous noirs. Recherche pour laquelle sa célébrité va augmenter. Ces théories, tellement, vulgarisées, ce scientifique pas comme les autres, est parvenu à rendre populaire l’astrophysique.

Lui n’avance qu’une explication à cela : ‘’Je suis certain que mon handicap a un rapport avec ma célébrité. Les gens sont fascinés par le contraste entre mes capacités physiques très limitées et la nature extrêmement étendue de l’Univers que j’étudie.’’

Auteur du célèbre best-seller ‘’Une brève histoire du temps’’, en 1988, il explique par des mots simples les grands principes de la cosmologie, du big bang à la théorie des cordes. L’ouvrage a été vendu à plus de neuf millions d’exemplaires.

A 32 ans, il rejoint la Royal Society, l’équivalent britannique de l’Académie des sciences et en 1980, il obtient la chaire de professeur lucasien de mathématiques de l’université de Cambridge, un poste occupé avant lui par Isaac Newton.

Stephen Hawking a plus d’un tour dans son ‘’esprit’’ et s’attaque au monde du showbiz : Il joue son propre rôle dans des séries, comme Star Trek, The Big Bang Theory et The Simpsons, et ‘’chante’’, avec sa voix synthétique, aux côtés de U2, Pink Floyd et même des Monty Python.

Stephen Hawking, en vol dans un avion zéro-g de la Nasa et le scientifique avec sa mère avant que la maladie n'ait raison de lui