Sit in à Maknassy des candidats admis au cours de recrutement de ''la mine''

Sit in à Maknassy des candidats admis au cours de recrutement de ''la mine''

A peine retombée dans le bassin minier de Gafsa, la fièvre rebondit à Maknassy (gouvernorat de Sidi Bouzid). Et encore une fois pour une histoire de concours.

Les candidats admis au concours de recrutement d’ouvriers de la mine de phosphate locale ont observé lundi 12 mars 2018 un sit in et bloqué le siège de l’Union locale du travail en signe de protestation contre ce qu’ils appellent ‘’les atermoiements’’ ayant entouré leur dossier. Le problème est que la mine en question n’existe encore que sur le papier. Le gisement a bien été découvert dans les parages, mais la Compagnie de phosphates de Gafsa n’a même pas eu la latitude de réaliser les études de faisabilité du projet. Sans doute à cause de la crise à rebondissements du bassin minier.

Les protestataires ont scandé des slogans contre ‘les atermoiements’’ et contre de l’inapplication des promesses faites par une délégation ministérielle venue dans la région le 17 décembre, à l’occasion de la commémoration de la révolution. Ils ont même menacé d’opter pour l’escalade, si ces promesses continuent d’être lettre morte.

Articles Similaires