Rohingyas-Génocide : La Birmanie rejette le rapport de l'ONU

Rohingyas-Génocide : La Birmanie rejette le rapport de l'ONU

La Birmanie a rejeté, mercredi 29 août 2018, le rapport des enquêteurs de l'ONU qui accuse son armée de ‘’génocide’’ à l'encontre des musulmans rohingyas.

Lors de la réunion du Conseil de sécurité, plusieurs pays, à l’instar des Etats-Unis, ont adhéré à la décision de poursuites judiciaires internationales contre de hauts responsables militaires birmans, après la publication du rapport du Conseil des droits de l'Homme de l'ONU, lundi 27 août.

Selon les enquêteurs de l'ONU, les principaux généraux de Birmanie, y compris le chef de l'armée, Min Aung Hlaing, devraient faire l'objet de poursuites internationales pour ‘’génocide’’ contre les Rohingyas, dont plus de 700.000 ont fui au Bangladesh après une offensive de l'armée birmane en août 2017 lancée en représailles d'attaques de rebelles rohingyas.

Cependant, la probabilité d'une résolution sur le ‘’génocide’’ rohingya reste faible. ‘’Les faits de nettoyage ethnique contre les Rohingyas doivent être décrits et entendus’’, a indiqué l'ambassadrice américaine à l'ONU, Nikki Haley.