Protestation des ouvriers de chantier, à la place de la Kasbah

Protestation des ouvriers de chantier, à la place de la Kasbah

Plusieurs ouvriers de chantier ont organisé, lundi 19 mars, un sit-in à la place de la Kasbah, avec une grève générale nationale observée dans les différentes régions.

Mohamed Akremi, porte-parole des protestataires et membre du collectif des coordinations des ouvriers de chantier, a indiqué que les participants à cette manifestation expriment leur rejet des solutions et des offres de travail fragiles proposées, ainsi que les pratiques oppressives lancées à leur encontre lors des négociations à ce sujet. Ils revendiquent leur droit à un travail stable.

Les protestataires, dont le nombre total est estimé à près de 47 mille ouvriers de chantier, ont scandé des slogans appelant notamment à la régularisation de leur situation de travail.

Le ministre des Affaires sociales, Mohamed Trabelsi, a affirmé dans une déclaration à la presse, mardi dernier, qu’il y a encore des difficultés à propos de l'affaire des ouvriers de chantier, notamment dans les régions. Des commissions se penchent sur l’examen du dossier des ouvriers de chantier afin de trouver les solutions adéquates, a-t-il assuré.