ONU : Le chef de l'armée birmane accusé de génocide

ONU : Le chef de l'armée birmane accusé de génocide

Des enquêteurs de l'ONU ont accusé, lundi 27 août 2018, le chef de l'armée birmane Min Aung Hlaing de génocide. Ils lui ont, également, demandé de démissionner.

Selon l’ONU, le général birman devrait comparaître devant la justice internationale pour ‘’génocide’’, ‘’ violations des droits de l'homme’’ et ‘’crimes de guerre’’ à l'encontre des musulmans rohingyas.

En 2017, plus de 700.000 musulmans rohingyas ont fui vers le Bangladesh après une offensive de l'armée birmane lancée en représailles d'attaques de postes-frontières par des rebelles rohingyas. Cette répression a été qualifiée par l'ONU de ‘’nettoyage ethnique’’.