Mohsen Marzouk : Machrou Tounès est ouvert à tous les courants du Nidaa

Mohsen Marzouk : Machrou Tounès est ouvert à tous les courants du Nidaa

‘’Le mouvement Machrou Tounès est ouvert à tous les courants au sein du mouvement Nidaa Tounès dans le but de former une alliance avec ce parti, sans fusionner avec lui’’. Le secrétaire général du Machrou, Mohsen Marzouk, l’a affirmé mercredi 18 juillet 2018, dans un entretien accordé à l’agence Tunis-Afrique-Presse.

Marzouk a indiqué que son mouvement avait entamé depuis plus d’un an des concertations pour la constitution d’une alliance de forces démocratiques, soulignant que cette question n’avait rien de nouveau et n’a aucun lien avec la crise actuelle du mouvement Nidaa Tounès, ni avec le bras de fer entre le chef du gouvernement Youssef Chahed et le directeur exécutif de Nidaa Tounès Hafedh Caïd Essebsi.

S’agissant de la crise politique dans le pays, Mohsen Marzouk a fait valoir que toutes les parties prenantes conviennent de l’échec du gouvernement et du chef du gouvernement qui, a-t-il rappelé, ‘’a admis lui-même la néc essité de procéder à un changement au sein du gouvernement’’.

La principale divergence actuelle, a ajouté Marzouk, ne peut pas se résumer à un conflit entre Hafedh Caïd Essebsi et Youssef Chahed mais relève de la question de savoir s’il faut un changement total ou un remaniement partiel du gouvernement, le but étant de le tenir éloigné des querelles politiques avant les prochaines échéances électorales.

Mohsen Marzouk a d’autre part fait état de la solution proposée par le président de la République, dans son entretien à la chaîne Nessma, pour désamorcer la crise, à savoir la démission du chef du gouvernement ou aller vers un vote de confiance au parlement, estimant d’autre part que la campagne ‘’méthodique’’ contre la président de la République ‘’ne peut profiter qu’au mouvement Ennahdha et à son président’’ et ‘’ne peut qu’aggraver l’état de déséquilibre politique dans le pays’’.

Un autre ancien dissident de Nidaa Tounès et porte-parole démissionnaire du parti La Tunisie d’abord, Ridha Belhaj, avait annoncé, le même jour, étre ‘’en pourparlers avancés’’ pour retourner au mouvement Nidaa Tounès, précisant que des concertations étaient en cours pour le retour de plusieurs autres personnailtés démissionnaires dans le giron du Nidaa.