Les jeunes magistrats réclament une action publique contre le bâtonnier

Les jeunes magistrats réclament une action publique contre le bâtonnier

L'association des jeunes magistrats a demandé au parquet d’engager une action publique contre le bâtonnier du Conseil de l’ordre des avocats pour avoir traité certains magistrats de ‘’corrompus’’ sans preuves concrètes de ses allégations. Elle l’accuse de porter atteinte au pouvoir judiciaire et d'alimenter la campagne de dénigrement de la justice.

Dans une déclaration rendue publique au terme de la réunion de sa direction administrative, samedi 4 août 2018, l'association a estimé que les déclarations du bâtonnier sont ‘’passibles de peines’’ et enfreignent ‘’les règles éthiques de la justice.

L’association a demandé au parquet de procéder à cette action publique, ‘’à l'instar de précédentes actions engagées envers des syndicalistes des forces de sécurité’’, faute de quoi elle menace de porter plainte contre le bâtonnier.
Elle a également appelé d'autre part les responsables des juridictions, notamment les procureurs de la république près les cours d'appel à ‘’réactiver’’ les plaintes au pénal’’ en suspens contre les avocats et autres corps ‘’pour éviter leur prescription’’.

L’association a par ailleurs indiqué avoir entamé des démarches auprès de députés et de certains avocats pour la formation d'une commission parlementaire ‘’en charge de l’assainissement et de la réforme du corps des avocats’’, estimant que ‘’la vraie immunité de l'avocat réside dans l’attachement aux valeurs de la profession et au respect de la loi’’.

Le bâtonnier Ameur Mehrezi, avait, lors d’une conférence de presse tenue le 31 juillet dernier, fait état de ‘’ soupçons de corruption’’ qui pèseraient, selon lui, sur certains magistrats encore en activité.

Articles Similaires