Le ministère de la Défense dément le renforcement de l’état d’alerte aux frontières libyennes

Le ministère de la Défense dément le renforcement de l’état d’alerte aux frontières libyennes

Le porte-parole officiel du ministère de la Défense Belhssan Oueslati a démenti aujourd’hui les informations autour du renforcement de l’état d’alerte à cause de l’intensification des combats, aux frontières libyennes.    

Ce démenti fait suite à une information dans ce sens, relayée depuis ce matin par plusieurs pages des réseaux sociaux et des sites électroniques.

Articles Similaires