Le grand peintre Jellal Ben Abdallah restera dans nos mémoires (photos)

Le grand peintre Jellal Ben Abdallah restera dans nos mémoires (photos)

Le grand peintre Jellal Ben Abdallah, est décédé hier, jeudi 9 novembre 2017, à l’âge de 96 ans.

Né à Tunis en 1921, l’artiste était toujours inspiré par son village de Sidi Bou Saïd. En effet il peignait d'abord des miniatures suivant la tradition orientale de l'icône puis, vers 1970, abordait des formats plus importants, souvent à l'acrylique mais utilisant également l'or et l'argent.

Ses thèmes favoris étaient des scènes dites de genre (métiers traditionnels, scènes quotidiennes ou nature morte) ainsi que de nombreuses figures féminines, en général dans un intérieur décoré. Le style tend vers la simplification inspirée de l'icône orientale. Le dessin est fin, hiératique et les couleurs délicates.

A l’âge de 16 ans, il parvient, toujours à l’insu de ses parents, à exposer au café Baghdad et la critique unanime finit par avoir raison des réticences paternelles. Après le décès de ses parents, il s’installe définitivement à Sidi Bou Saïd en 1939 où il décide de vivre pour sa peinture.

Il expose régulièrement dans plusieurs galeries et fréquente les grandes figures littéraires du moment, comme Ali Douagi et les membres du groupe Taht Essour, ainsi que les peintres avec qui il formera plus tard l’Ecole de Tunis.

En 1948, il remporte le premier prix de Tunisie de peinture, ce qui lui ouvre les portes de l’Europe. Il effectue de nombreux voyages qui le mèneront de Paris à Stockholm en passant par Rome et Venise.