La France dénonce les sévices secrets américains

La France dénonce les sévices secrets américains

À l’issue d’un Conseil de défense réuni, ce mercredi, 24 Juin, par le président français François Hollande, l’ambassadrice des États-Unis a été convoquée au ministère des Affaires Etrangères. 

La France dénonce « les fait inacceptable » sous l’ordre du choc des révélations de WikiLeaks selon lesquelles les trois derniers présidents français ont été sous-écoute par les sévices secrets américains.

 Selon un communiqué de l’Élysée « Il s'agit de faits inacceptables qui ont déjà donné lieu à des mises au point entre les États-Unis et la France, notamment fin 2013 au moment des premières révélations et lors de la visite d'État du Président de la République aux États-Unis en février 2014 ».

 Dans le même communiqué la présidence insiste : "Des engagements avaient été pris par les autorités américaines. Ils doivent être rappelés et strictement respectés".