La chambre syndicale des propriétaires des boulangeries menace de grève !

La chambre syndicale des propriétaires des boulangeries menace de grève !

La chambre syndicale régionale des propriétaires des boulangeries, relevant de l'Union tunisienne de l'industrie, du commerce et de l'artisanat (UTICA), a menacé d'arrêter, lundi 1er février 2016, l'activité des boulangeries opérant sur le Grand Tunis en cas de non règlement des problèmes auxquels fait face le secteur.

La chambre a appelé l'autorité de tutelle (ministère du commerce) à régler les problématiques causées par les nouvelles dispositions inscrites dans le cadre de la loi sur la concurrence et les prix, notamment celles relatives aux contraventions et sévères sentences décidées.

La partie syndicale a, dans ce cadre, revendiqué la nécessité de prendre en considération la situation et le caractère délicat de ce secteur.

Dans un communiqué, publié vendredi, à l'issue de la réunion de son bureau exécutif, la chambre a réitéré la nécessité de mettre fin au phénomène des boulangeries anarchiques qui créent une concurrence déloyale et mettent davantage de pression sur la caisse générale de compensation (CGC), d'autant plus que plusieurs d'entre elles utilisent illégalement la farine subventionnée.