L’application Telegram est, désormais,  interdite en Iran

L’application Telegram est, désormais,  interdite en Iran
  • Jeudi, 19 Avril 2018 - 13:58
  • High-Tech
  • Nessma

Le bureau du guide suprême de la Révolution iranienne islamique l’Ayatollah Ali Khamenei a annoncé l’interdiction de l’application Telegram, en Iran pour préserver la sécurité nationale du pays.

Il y a quelques jours, la Russie, pays allié de l'Iran dans la guerre en Syrie, avait annoncé le blocage de l’application.

Selon les médias iraniens, l'Ayatollah Ali Khamenei a arrêté, mercredi 18 avril 2018, l’accès à l’application Telegram.

Très présent sur les réseaux sociaux et particulièrement sur Twitter et Facebook, l’Ayatollah les utilise pour partager ses photos et discours. Tandis que ces deux derniers sont interdits d’accès pour la plupart des Iraniens afin de contrôler les mouvements de protestation contre le gouvernement.

A noter que l'application Telegram, compte environ 40 millions d'utilisateurs dans la République islamique.

Un membre des services judiciaires a annoncé cette semaine que les services de messagerie pourraient seulement opérer en Iran avec la permission du gouvernement et à condition de conserver les données des utilisateurs à l'intérieur du pays.

Malgré cette interdiction arbitraire, les Iraniens continuent à accéder et à utiliser l'application Telegram, en recourant notamment à des réseaux privés virtuels (VTN).