L’Algérino à Carthage : un show à couper le souffle

L’Algérino à Carthage : un show à couper le souffle

Le rappeur français d’origine algérienne, l'Algérino, a fait monter l'adrénaline, mardi 7 août 2018, sur la scène de l'amphithéâtre romain de Carthage dans un show à couper le souffle.

Devant une marée humaine formée essentiellement de jeunes et d'enfants, l'Algérino n'a fait que renforcer sa popularité qu'il a acquise par les millions de vues sur youtube, faisant de lui l'idole d'une jeune génération emportée par la nouvelle vague de musique et de chansons, comme ‘’les menottes’’, ‘’va bena ma bella’’, ‘’si tu savais ya yemma’’, autant de tubes qui ont fait sa célébrité en un temps record.

Un chant à l'unisson qui a, d'ailleurs, agréablement surpris l'Algérino qui ne s'attendait peut-être pas à se retrouver devant une aussi immense foule de fans bien avertis.

Bien que critiqué par les médias après son show, l'Algérino a gardé son sang froid et s'est montré confiant: ‘’le public a tranché ce soir, car on s'est bien amusé ensemble, on a mis du feu sur la scène et c'est le meilleur cadeau que peut offrir un public à un artiste’’ a-t-il balancé.

De son vrai nom Samir Djoghlal a, dans le brouhaha, rendu un hommage musical à la mémoire de Chab Hasni, qualifié par le rossignol du Rai. Cet hommage, ‘’est le témoignage de ma fierté d'être arabe, algérien et maghrébin à la fois’’.

Debout du début jusqu'à la fin du show, le public est entré en véritable transe sinon une hystérie immesurable en compagnie d'un rappeur qui a réussi malgré la critique, à enflammer la scène en virevoltant en compagnie de ses deux DJs.