Il faut sauver l’année universitaire, clament les députés à l’unisson (Vidéo)

Il faut sauver l’année universitaire, clament les députés à l’unisson (Vidéo)

Beaucoup de députés du parlement ont souligné, lors de la séance plénière de ce mardi 5 juin 2018, l’impératif de sauver l’année universitaire et d’assurer le déroulement des examens dans les différents établissements universitaires, et ce en réaction à la décision de suspension des négociations entre le ministère de tutelle et IJABA, acronyme arabe de l’Union des professeurs universitaires et chercheurs tunisiens.

Les députés ont été unanimes à réclamer la reprise des négociations entre les deux parties pour tenter de parvenir à un accord à même de mettre fin à la grève administrative menée par les enseignants affiliés à IJABA depuis début février 2018.

Pour le député Mohamed Mahjoub, ‘’tout le monde s’accorde à considérer légitimes les revendications des grévistes’’, tout en rejetant la manière dont ‘’les étudiants sont pris en otages pour des motifs syndicaux’’. Ce député a mis en garde contre le risque d’une ‘’année blanche’’ qui serait, selon lui, ‘’un coup fatal pour l’enseignement supérieur public’’.

Par contre, la députée Fatma Mseddi a fait porter au ministère la responsabilité du blocage des pourparlers avec IJABA, voyant dans la crise du secteur de l’enseignement supérieur ‘’une autre face de la crise politique dans le pays’’.