H.Marzouki :‘’Les accords de recrutement renferment des conditions prohibitives’’

H.Marzouki :‘’Les accords de recrutement renferment des conditions prohibitives’’

L’invité de l’émission ‘’Het Esshih’’, du lundi 9 avril 2018, sur la chaîne Nessma, le coordonnateur national des enseignants suppléants, Houcine Marzouki, a fait savoir que plus de la moitié des enseignants du secteur de l’éducation sont des enseignants suppléants.

Marzouki a assuré que les enseignants observeront un rassemblement, le 11 avril 2018, à la Place Mohamed Ali, pour réclamer le règlement de leurs dossiers et trouver des solutions définitives et radicales à leurs situations, révélant que, selon les accords conclus en 2012 et 2015, un groupe d'enseignants a été recruté au profit des autres qui attendent toujours leur recrutement.

L'invité a noté que les divers accords du ministère de l'Éducation, concernant leur recrutement, incluent des conditions jugées ‘’prohibitives’’.

Le coordinateur national a, également, souligné l’existence de 16 000 postes vacants dans les écoles et environ 6 000 enseignants suppléants, bien que le nombre augmente, ajoutant que l'enseignant suppléant n’a pas de sécurité sociale.

Par ailleurs, Marzouki a appelé le ministère de tutelle à la régularisation de leurs situations.

Articles Similaires