Football : L’Etoile se remet de ses déboires de la fin de saison passée

Football : L’Etoile se remet de ses déboires de la fin de saison passée

L’Etoile sportive du Sahel a connu une fin de saison difficile avant la trève estivale, marquée par une lourde et humiliante défaite (0-4) en finale de la Coupe de Tunisie de football, face au Club Africain, et une véritable déroute en demi-finale de la Champion’s League contre Al-Ahly du Caire.

La crise avait atteint son paroxysme lorsque le président du club sahélien, Ridha Charfeddine, menaça de démissionner. Elle trouva aussi sa pleine expression dans le limogeage de l’entraîneur algérien Kheireddine Madhoui et son remplacement au pied levé par Chiheb Lili, sans compter le départ de plusieurs joueurs cadres et la vague de critiques au sujet du dossier des recrutements.

Dès la reprise de son activité continentale, l’équipe de la Perle du Sahel a donné des signes de rémission progressive, avec notamment l’affirmation du duo Maher Hachani-Karim Awadhi, artisan de la double victoire contre Mbaban du Swaziland en Champion’s League. La performance de ce duo a au moins eu le mérite de confirmer la pertinence des choix du bureau directeur conduit par Ridha Charfeddine, ce qui a eu pour effet de réduire la pression sur le groupe.

S’ensuivirent l’arrivée de renforts avec le recrutement du gardien de l’US Monastir Makram Bdiri, du meneur de jeu du Club athlétique bizertin Firas Belarbi, de l’enfant prodige du club Yassine Chikhaoui et du buteur burundais Shaka Bienvenu.

Il n’en a pas fallu davantage pour remonter le moral des supporters et améliorer sensiblement l’ambiance au sein du club, d’autant que l’Etoile s’est donné plus de moyens de mener la campagne de la Ligue des champions et compter même étoffer l’effectif avec l’arrivée attendu de ‘’l’oiseau rare’’, un avant-centre attitré, dans les semaines à venir.

Les dirigeants n’ont désormais qu’un credo : construire un groupe compétitif, à même de redonner au club son lustre d’antan.