Elèves noirs et blancs séparés…le fantôme de l’apartheid plane…

Elèves noirs et blancs séparés…le fantôme de l’apartheid plane…

Est-ce le retour de la ségrégation raciale, en Afrique du Sud ? Le fantôme de l’apartheid rode-t-il encore au pays de Mandela ?

En tout cas, une photo fait le tour depuis quelques jours dans les médias locaux, en Afrique du Sud et sur les réseaux sociaux, montrant clairement, des enfants noirs assis à une table éloignée des élèves blancs, dans une école de Schweizer-Reneke, ville rurale conservatrice du nord-ouest de l'Afrique du Sud.

La photo a provoqué un scandale dans un pays toujours en proie à de fortes tensions raciales un quart de siècle, après la fin officielle de l'apartheid.

L'enseignante a été suspendue après la diffusion de cette image, affirmant qu'"il n'y avait aucune intention de la part de l'institutrice de séparer les enfants en fonction de leur race".

"Les enfants étaient assez perturbés", a expliqué à la presse un responsable de l'établissement. N'oubliez pas qu'on a à faire à des enfants de 5 ans. L'enseignante a organisé sa classe de façon à ce qu'ils trouvent leurs marques rapidement. Elle a pris une photo et l'a envoyée aux parents pour montrer que leurs enfants étaient contents et ne pleuraient pas’’.

Les parents ont fait remarquer que les enfants étaient assis séparément en fonction de leur couleur de peau. L'image a ensuite circulé sur les réseaux sociaux. Selon ‘’TimesLive’’, après que les parents se sont plaints auprès de l'école, ils ont reçu une image différente après la récréation. Celle-ci montrait que les enfants avaient été déplacés vers des sièges différents pour s'assurer qu'ils ne soient pas séparés en fonction de la race.

Le parti d'opposition, l'Alliance démocratique (DA), a dénoncé la ségrégation et insisté sur la nécessité de rejeter le racisme. Nous ne construirons une Afrique du Sud pour tous que si nous sommes tous assis à la même table, a ajouté l’Alliance.