Données fuitées: Zuckerberg convoqué devant le parlement britannique

Données fuitées: Zuckerberg convoqué devant le parlement britannique
  • Mardi, 27 Mars 2018 - 17:11
  • High-Tech
  • agences

Mark Zuckerberg a refusé la demande du Parlement britannique d'être interrogé par les députés sur la fuite des données.

Le patron de Facebook a délégué un de ses adjoints pour témoigner, a écrit la compagnie à Damian Collins, président de la commission qui a exprimé son souhait que Zuckerberg y assiste en personne.

Facebook a maintenant répondu dans une lettre datée du 26 mars, dans laquelle il a annoncé qu'il enverra soit Mike Schroepfer, directeur de la technologie de Facebook, ou Chris Cox, son chef de produit. Tous deux travaillent sous la direction de Mark Zuckerberg depuis plus de 10 ans et comptent parmi les cadres les plus anciens de l'entreprise.

Zuckerberg a été critiqué à plusieurs reprises pour son incapacité à parler publiquement des allégations des fuites de données suite au scandale de ‘’Cambridge Analytica’’.

"Facebook reconnaît pleinement le niveau d'intérêt du public et du Parlement pour ces questions et soutient votre conviction que ces questions doivent être abordées aux plus hauts niveaux de l'entreprise par ceux qui sont dans une position d'autorité pour répondre à vos questions". "En tant que tel, M. Zuckerberg a personnellement demandé à l'un de ses adjoints de se rendre disponible pour témoigner devant le Comité."

La lettre affirmait également que seulement 1% des téléchargements de thisisyourdigitallife - l'application utilisée par Cambridge Analytica pour recueillir des données sur les utilisateurs à leur insu.

Damian Collins a déclaré que le comité DCMS serait "très heureux d'entendre M. Cox pour témoigner", mais il préfére que Zuckerberg y assiste.

Il a déclaré que la lettre ne précisait pas ‘’s'il était disponible’’ et a suggéré que le Parlement envisage d'établir ‘’ Une vidéo-conférence si cela lui convient mieux’’, a-t-il ajouté.

"Il a déclaré dans des interviews que s'il est la bonne personne à apparaître, il apparaîtra devant la justice", a-t-il dit. "Nous pensons qu'il est la bonne personne et avons hâte d'avoir de ses nouvelles."

La lettre originale de M. Collins, envoyée la semaine dernière, accusait Facebook d'avoir ‘’systématiquement minimisé’’ les risques de fuite des données par l'entreprise et d'avoir ‘’induit le Comité en erreur’’.

"Il est maintenant temps d'entendre un haut dirigeant de Facebook avec l'autorité pour donner un compte rendu exact de cet échec catastrophique du processus", a-t-il dit.

Articles Similaires