Djerba : Conférence internationale sur le dialogue des religions et des civilisations, le 3 mai

Djerba : Conférence internationale sur le dialogue des religions et des civilisations, le 3 mai

Les travaux d'une conférence internationale sur le dialogue des religions et des civilisations, rempart contre le terrorisme et l'extrémisme, se sont ouverts, jeudi 3 mai 2018, à Djerba, en présence des représentants des trois religions musulmane, juive et chrétienne.

Les travaux se solderont par la publication de ‘’La Charte de Tunis’’, un message de paix et de tolérance que la Tunisie adressera au monde entier, a déclaré le ministre des Affaires Religieuses Ahmed Adhoum.

L'humanité a atteint un degré de maturité intellectuelle qui lui permet de s'émanciper du repliement religieux et d'une vision erronée de la notion de particularité, a-t-il soutenu. ‘’La cohabitation n'est possible que par le dialogue’’.

Pour le Pasteur de l'Eglise protestante de Tunis William Brown, dans la mesure où l'extrémisme est la peur de l'autre, la compréhension à travers la rencontre et le dialogue est le meilleur moyen pour y remédier.

Le Grand Rabbin de Tunis Haïm Bittan, a relevé, de son côté, que les religions rassemblent les hommes plutôt qu'elles les divisent. ‘’L'humanité a besoin d'être unie’’, a-t-il dit, formant le vœu de voir l'Ile de Djerba, dans sa diversité religieuse, servir de modèle de ‘’belle cohabitation pacifique’’ entre Musulmans, Juifs et Chrétiens pour le monde entier.

Hassen Chalghoumi, président de la Conférence des Imams de France a insisté sur le besoin de développer le discours religieux, à l'origine de l'embrigadement des jeunes et leur recrutement pour partir vers les zones de conflit.

Les participants ont ensuite écouté le témoignage du président d'une association, Néji Dabbach, un Tunisien de mère juive et de père musulman qui insiste sur son attachement à la tolérance et au respect de l'autre quelque soit sa race, sa religion ou son ethnie. Il affirme visiter les différents lieux de culte et prendre part aux festivités du Mouled et se rendre au pèlerinage de la Ghriba.

Organisée sur deux jours par le ministère des Affaires religieuses, en collaboration avec les ministères du Tourisme et de la Culture, la conférence qui coïncide avec le pèlerinage de la Ghriba vient couronner deux rencontres sur le thème de la coexistence pacifique entre les religions en Tunisie et la lutte contre la pensée extrémiste, dans le cadre de la mise en œuvre de la stratégie nationale de lutte contre le terrorisme.

La première a eu lieu au Musée du Bardo et la deuxième à Tabarka.