Deux journalistes de Reuters condamnés à 7 ans de prison, en Birmanie

Deux journalistes de Reuters condamnés à 7 ans de prison, en Birmanie

La cheffe de l'ONU pour les droits de l'Homme, Michelle Bachelet, a appelé, lundi 3 septembre 2018, à libérer immédiatement, les deux journalistes birmans de l'agence Reuters, Wa Lone et Kyaw Soe Oo, condamnés, lundi, en Birmanie, à 7 ans de prison, pour avoir enquêté sur le génocide en Birmanie.

‘’J'exhorte donc le gouvernement de Birmanie à les libérer dès que possible, immédiatement’’, a-t-elle martelé, dans un communiqué, appelant, ainsi, à une libération ‘’sans condition’’.

‘’Leur condamnation fait suite à un processus juridique qui a clairement violé les normes internationales. Elle envoie le message à tous les journalistes de Birmanie qu'ils ne peuvent pas opérer sans crainte, mais qu'ils doivent plutôt choisir entre l'autocensure ou le risque de poursuites judiciaires’’, a-t-elle ajouté.

Articles Similaires