Bouteflika décide des changements importants, au sein de l’armée

Bouteflika décide des changements importants, au sein de l’armée

Le président algérien, Abdelaziz Bouteflika s’intéresse de près au corps de l’armée. Conclusion de cet intérêt, plusieurs limogeages et des remaniements.

A quelques mois des élections présidentielles et d’un cinquième mandat annoncé, ces changements ont été opérés au plus haut niveau des forces de sécurité ainsi que des forces armées du pays.

La vague des changements débute le 26 juin dernier, lorsque le Directeur général de la Sûreté nationale (DGSN), Abdelghani Hamel, est démis de ses fonctions. Moins de dix jours plus tard, le commandant de la Gendarmerie nationale, le général-major Menad Nouba, est limogé de son poste qu’il occupait depuis 2015.

Ce lundi 27 août 2018, on annonce que le chef de la quatrième Région militaire, Abderrazak Cherif a été démis de ses fonctions. La chaîne de télévision algérienne, Ennahar qui cite la présidence de la République ajouté qu’un autre changement est attendu, celui du Général-major Said Chengriha, chef de la troisième Région militaire, qui est nommé à la tête des Forces terrestres, en remplacement du général Ahcène Tafer, limogé. Le général-major Ahcène Tafer, était commandant des Forces terrestres de l’ANP depuis 2004.