Automobiles : Un marché qui perd du terrain…

Automobiles : Un marché qui perd du terrain…

Même si le bruit court que le parc automobile tunisien, compte parmi les plus modernes, le marché officiel, ces derniers temps, ne suit pas pour autant.

A fin juin 2018, le marché a enregistré l’immatriculation de 27.324 véhicules, soit une baisse de 17,5%, par rapport à la même période en 2017. Baisse due, essentiellement, à l’augmentation des droits et taxes, au cours de l’année 2018.

Le marché parallèle ne s’en porte pas mieux, non plus. Une baisse de 24% a été relevée, avec 6.923 ré-immatriculations, contre 9.117, en 2017.

Au palmarès des autos les plus vendues, on trouve Isuzu en tête, avec 3.521 voitures vendues (+1%), soit une part de marché de 12,9%, suivie par Citroën avec 2.621 voitures écoulées (-5%), représentant une part de marché de 9,6%, et Renault, à la 3ème place avec 2.466 immatriculations à fin juin 2018, en régression de 20% accaparant ainsi une part de marché de 9%.

Deux autres marques ferment la marche : Peugeot avec 2.272 véhicules vendus (+9%), et une part de marché de 8,3%, et KIA avec 1.751 voitures vendues, avec 6,4% de part de marché, contre 5,8%, l’année écoulée.

Articles Similaires