offline

Human rights tacle Ennahdha sur les droits des femmes

L’organisation Human rights a taclé le mouvement Ennahdha sur les droits des femmes, en général, et à propos de son opposition à l’égalité successorale, en particulier.

‘’Le rejet officiel, exprimé le 26 août 2018 par le mouvement Ennahdha, un des principaux partis politiques en Tunisie, de l’initiative présidentielle en faveur de l’instauration de l’égalité intégrale en héritage homme-femme, est un coup porté aux droits des femmes dans le pays’’, estime l’ONG jeudi 6 septembre dans un communiqué.

Selon la directerice du bureau d’Human rights en Tunisie, ‘’le rejet par Ennahdha de cette proposition s’apparente à une trahison des droits des Tunisiennes’’. En agissant de la sorte, a ajouté Emna Kallali, Ennahdha ‘’a perdu l’occasion historique de s’affirmer comme un parti islamiste respectueux des droits des femmes et prive ainsi la Tunisie de l’opportunité d’occuper une place pionnière dans le monde arabe en la matière’’.

‘’Il est temps que les voix des progressistes au sein d’Ennahdha s’élèvent pour demander que soit mis fin à ces décisions rétrogrades qui desservent les droits des femmes, ces décisions prises par des gens qui croient que se conformer à la chariaa passe nécessairement par la discrimination contre les femmes dans leurs familles. Qu’ils le fassent, mais le mouvement Ennahdha se doit de ne pas imposer des règles successorales discriminatoires à l’ensemble des Tunisiens’’, a encore déclaré Emna Kallali.