offline

Ghar El Melh : Face à la destruction du patrimoine… la mobilisation

La reconstruction de ‘’l’Arc de la citadelle’’ (Kouss El-Kachla), à Ghar El-Melh a été mise précipitamment en chantier, lundi 10 septembre 2018. Le ministre de la Culture Mohamed Zine El Abidine et le gouverneur de la région ont tenu à venir en personne.

Mais, malgré le lancement rapide de travaux pour tenter de sauver ce qui pouvait encore l’être, ils n’ont pu que constater l’étendue des dégâts.

Le mal était fait par l’une des premières mesures prises par le tout nouveau conseil municipal dirigé par une majorité du mouvement Ennahdha et un maire du même parti, Mustapha Boubaker. Pour agir aussi vite contre un monument historique et un lieu de mémoire, il fallait une dose de sens du patrimoine.

Samedi dernier, la municipalité locale a envoyé une pelleteuse qui, en quelques mouvements, a mis à terre l’édifice qui trônait depuis de nombreux siècles entre le vieux débarcadère d’esclaves, devenu plus tard port d’attache de la marine Beylicale sous Ahmed Bey, et l’ancien bagne de Porto Farina. La population locale s’en est émue. Mais c’est surtout la vague d’indignation des internautes qui fit l’effet d’un électrochoc. D’où le chantier précipité.