offline

41% des femmes rurales ne savent ni lire ni écrire

C’est en tout cas, ce qu’a déclaré le ministre des Affaires sociales, Mohamed Trabelsi soulignant que le pourcentage de Tunisiens illettrés s'élève à 19,1% de la population.

Lors de la signature d’une convention entre son ministère et celui de l’Emploi et de la formation professionnelle, portant sur l’alphabétisme et l’enseignement des adultes, Trabelsi a indiqué que 41% des femmes rurales ne savent ni lire ni écrire, alors que la moyenne nationale chez les femmes est de 25%.

Le plus grand pourcentage d’analphabètes est enregistré dans le secteur agricole, avec 53%.

Quant au nombre des personnes qui quittent tôt les bancs des écoles, il est estimé 120 mille Tunisiens dont 20% sont menacés d’illettrisme.