offline

281 suicides et tentatives de suicide enregistrés, au 1er semestre de 2018

Le rapport de l’observatoire social tunisien relevant du Forum tunisien pour les droits économiques et sociaux (FTDES) a révélé, jeudi 6 septembre 2018 que le premier semestre de 2018 a enregistré 6052 mouvements sociaux et 281 suicides et tentatives de suicide.

Selon le président du FTDES, Massoud Romdhani, les mouvements sociaux collectifs ou individuels les plus fréquents ont été enregistrés dans les régions de Kairouan (829), Sidi Bouzid (548), Tunis (554), Sousse (288) et à Gabès (282).

Les gouvernorats de Tunis, Kairouan, Ariana et Ben Arous ont enregistré les plus forts taux de violence sous toutes ses formes (sexuelle, sportive, électronique, administrative, familiale et politique).

D’après la même source, les mouvements sociaux enregistrés sont dus à l’augmentation des taux de chômage, notamment parmi les jeunes, la hausse du pouvoir d’achat et des prix des produits de consommation outre le manque de ressources en eau dans plusieurs régions.

Le rapport a aussi pointé l’incapacité du gouvernement tunisien à adopter des politiques capables d’améliorer les conditions sociales.