Al-Sissi : le vide provoqué par les révolutions arabes a été exploité par l’Islam politique

Al-Sissi : le vide provoqué par les révolutions arabes a été exploité par l’Islam politique

Le président égyptien Abdelfattah Al-Sissi a estimé que le vide provoqué par ‘’les révolutions du printemps arabe’’ a été mis à profit par ‘’les courants religieux se réclamant de l’islam politique’’.

Lors d’un débat à batons rompus, dimanche 2 septembre 2018 avec les étudiants de l’Académie du Parti communiste chinois à Pékin, Al-Sissi a souligné que ces courants religieux n’ont d’autre but que d’accéder au pouvoir et de gouverner ‘’sans se préoccuper de l’enjeu du maintien ou de la chute de l’Etat national’’.

Il a en outre attribué à ces courants ‘’une assimilation erronée de la réalité vécue par la région et ses peuples, voire du concept même d’Etat’’.

Quant au peuple égyptien, il a opté, par sa volonté assumée, pour la réforme afin de mettre l’Egypte à l’abri des risques de dérapage et d’effondrement, a ajouté Al-Sissi dont les propos sont rapportés par le porte-parole de la Présidence égyptienne.

Articles Similaires