Al-Joumhouri :  La Tunisie a besoin d’une force politique alternative

Al-Joumhouri :  La Tunisie a besoin d’une force politique alternative

Le parti Al-Joumhouri a fait porter aux mouvements Ennahdha et Nidaa Tounès ‘’l’entière responsabilité’’ de la détérioration de la situation dans le pays, estimant que la Tunisie a désormais besoin d’une ‘’force politique alternative à l’horizon 2019’’.

Dans un communiqué publié samedi 14 juillet 2018 à l’issue de la réunion de son bureau politique, Al-Joumhouri a estimé que, ‘’pour sortir de la grave crise actuelle, il ne faut surtout pas compromettre les acquis nationaux de la Tunisie, l’accabler davantage d’endettement, conclure des contrats de partenariat désavantageux, saper les institutions, contourner le mode de scrutin en vigueur ou porter atteinte au calendrier électoral de 2019’’.

Le parti a appelé à ‘’intensifier les concertations avec les composantes du mouvement démocrate progressiste pour contrer les tentatives de modification des systèmes politique et électoral et empêcher toute atteinte au calendrier électoral de 2019, pour quelque motif que ce soit’’, soulignant l’impératif de ‘’ mettre un terme à la crise gouvernementale soit par un vote de confiance ou par un vote de défiance, conformément aux articles 98 et 99 de la Constitution’’.

Al-Joumhouri a d’autre part souligné que la lutte contre le terrorisme doit rester l’une des priorités impérieuses de Tunisie, appelant à laisser les institutions sécuritaire et de l’armée éloignées des querelles politiques préjudiciables pour le pays. Il a également appelé à enrayer l’effondrement de la monnaie nationale.

Tags : Al-Joumhouri/Bureau politique/déclaration/communiqué

Articles Similaires