26% des américains ont supprimé Facebook

 26% des américains ont supprimé Facebook

Accusé d’espionner ses utilisateurs et de vendre leurs données personnelles, le réseau social de Zuckerberg va très mal, depuis l’affaire de Cambridge Analytica.

Depuis ce scandale, 26% des Américains ont décidé de supprimer l'application de leur mobile. Chez les jeunes, la proportion atteint même les 44%.

D’après une étude du Pew Research Center, cette affaire liée à la collecte des données personnelles a suscité une prise de conscience chez les internautes, d’où 42% des Américains disent avoir pris leur distance pendant plusieurs semaines avec le réseau social.

En outre, 54% des détenteurs de pages Facebook aux États-Unis assurent avoir modifié leurs paramètres de sécurité sur la plateforme.

Cette crise a, également, touché l’Europe. Le réseau social a perdu 3 millions d'utilisateurs actifs quotidiens au sein de l'Union européenne.

Lassé par ses utilisateurs, Facebook n’est plus le réseau social principal dans le monde. Et c’est le réseau social au petit fantôme Snapchat qui prend la relève et devient la plateforme la plus prisée par les jeunes. Une application qui ne cesse de surprendre ses utilisateurs à travers les nouveautés.