Interdits d'accéder au territoire libyen, des Tunisiens recourent à la force